Historique

Historique

En janvier 1968, la loi réformant “le droit des incapacités” est publiée. Elle prévoit la protection des personnes dites “incapables” par un tuteur ou un curateur désigné par le juge. Ce dernier doit défendre les droits de ces personnes et préserver leurs biens patrimoniaux. L’Union Nationale des Associations de Parents d’Enfants Inadaptés (UNAPEI) encourage alors la création d’associations départementales afin de mettre en place les mesures de protection prévues par la loi, en direction des personnes handicapées mentales.

C’est ainsi qu’a été créée, en 1978, l’Association Tutélaire des Inadaptés (A.T.I. 76), à l’initiative de familles soucieuses de protéger leurs enfants. Elle ne compte alors qu’un salarié secondé par des bénévoles et exerce 35 mesures. Elle est d’abord implantée à Rouen, et en 1987, elle étend son activité à la ville du Havre. En 1992, son activité s’intensifie, elle s’organise en délégations.

En mars 1993, l’A.T.I. 76 change de nom et devient Association Tutélaire des Majeurs Protégés 76 (ATMP 76), pour traduire la volonté de recherche des qualités particulières des personnes sans notion d’infériorité. Elle compte 20 salariés et exerce 510 mesures. Jusqu’en 1999, son activité ne cesse de croître, et elle étend son rayon d’action jusque sur Rouen, Dieppe, le Havre et Yvetot. Elle exerce alors 1732 mesures et emploie 57 salariés.

Depuis 1999, l’ATMP 76 est de plus en plus sollicitée par les Juges de Tutelles. Aujourd’hui, elle exerce environ 4000 mesures de protection et emploie 125 salariés, ce qui en fait l’une des plus grandes associations tutélaires de France.

Depuis 2010, le Conseil d’Administration a réécrit le projet associatif. Dans le même temps, en résonance avec divers changement nationaux et régionaux (réforme des tribunaux, loi du 5 mars 2007 sur la protection des majeurs, mise en place des Agences Régionales de Santé, politique de dotation globale, nouvelle carte judiciaire, etc.), l’association a commencé à se propulser vers une ère nouvelle. C’est ainsi qu’elle a initié la réorganisation de son implantations locales (Le Havre, Dieppe, Rouen, Yvetot, Elbeuf,  Neufchâtel en Bray) en trois pôles (Rouen, Dieppe, Le Havre). Cette période de changement est apparue comme l’opportunité de concevoir le projet d’établissement de l’ATMP 76.

Le regroupement des délégations sur les grands centres administratifs de la Seine-Maritime permet une dynamisation des services tout en préservant la qualité des échanges et la proximité avec les personnes confiées à l’association.